Des hommes et des femmes au cœur de la justice

L'Union Syndicale des Magistrats est le principal syndicat de magistrats de l'ordre judiciaire français. Apolitique, elle défend l'indépendance des magistrats, leurs intérêts matériels et moraux. Elle est membre fondateur de l'Union Internationale et de l'Association Européenne des Magistrats

Union Syndicale des Magistrats

Restez connecté à l’actualité de l’USM
 grâce à l’application et aux réseaux sociaux

19-12-2017

belloubetAlors que la section antiterroriste du parquet de Paris fonctionne très bien, la Garde des Sceaux annonce la création d'un parquet national antiterroriste.

Communiqué du 18 décembre 2017 logo-pdf

Nicole Belloubet, garde des Sceaux, a annoncé la création d'un parquet national antiterroriste, pour une meilleure efficacité et une plus grande lisibilité de la lutte contre le terrorisme.

L'USM s'étonne d'un tel projet qui laisse penser que la section antiterroriste du parquet de Paris n'exercerait pas efficacement ses missions.

Elle précise que l'organisation du parquet de Paris permet à la section antiterroriste d'être renforcée par les autres sections, y compris en urgence, en cas de besoin.

Se priver d'une telle souplesse de réactivité par la création d'un parquet distinct, cloisonné, est une aberration  qui,   de  surcroît,   ne  facilitera  pas   les   interconnexions   avec  le  suivi   d'autres  affaires, notamment en matière de criminalité organisée.

Si   des  services  doivent   aujourd'hui   être  renforcés,   ce  sont   surtout   les  juridictions  de  jugement (Tribunal correctionnel et cour d'assises spécialement composée) qui doivent faire face à l'afflux d'affaires à traiter.

L'USM  rappelle   que   les   magistrats   de   la   section   antiterroriste   du   parquet   de   Paris,   comme l'ensemble  des  autres  magistrats  antiterroristes,   font  face  au  quotidien  à  un  contentieux  lourd  et difficile, sans que leurs compétences et leur engagement ne puissent être mis en doute.

Lutter contre le terrorisme implique une forte coopération entre tous les services concernés, quel que   soit   leur   ministère   de   rattachement,   et   non  une   création  d'un  parquet   distinct,   au  mieux incompréhensible et cosmétique, au pire source d'illisibilité et d'inefficacité.


DERNIERE INTERVIEW




Recevez nos actualités gratuitement par e-mail